Que fait travailler le tapis de course ?   

En salle de sport ou à votre domicile, le tapis de course permet de s’entraîner à son rythme en toute saison. Idéal pour travailler sa forme physique et son endurance, ce matériel affie votre silhouette et contribue à la perte de poids.

Divers muscles interviennent au cours d’un exercice sur tapis de course. Pour mieux les tonifier, les raffermir et pour préserver sa santé, il est recommandé de suivre quelques conseils adaptés. Que vous soyez débutant ou avancé, évacuez votre stress et restez en forme en effectuant des exercices de marche ou de course avec un tapis de course. Toutefois, pensez tout de même à consulter votre médecin pour éviter toute contre indication ou blessure.

muscles travailler

Les muscles sollicités

Le tapis de course permet de travailler les muscles lombaires, les cuisses, les abdominaux, les fessiers, les mollets. Il est à noter qu’avec ce matériel, le haut du corps est moins sollicité que le bas du corps.

Destiné à gainer et stabiliser les muscles lombaires, le tapis de course contribue à les tonifier, à les galber et à les rendre plus ferme. Votre silhouette sera alors affinée sans que vos muscles ne prennent du volume.

Au niveau des cuisses, ce sont surtout les ischio-jambiers et les quadriceps qui travaillent pendant la course. Se trouvant sur la face antérieure de la cuisse, les quadriceps aident à étendre la jambe en s’appuyant sur la cuisse. Quant aux ischio-jambiers situés à l’arrière des cuisses, ils permettent de fléchir la jambe en s’aidant de la cuisse. Ces différents muscles travailleront alors simultanément pendant la marche ou la course.

Les muscles sollicités

Les grands droits, le transverse et les obliques qui font les muscles abdominaux sont également sollicités. Etant donné que la course s’effectue de manière asymétrique, cette zone musculaire interviendra pour apporter une certaine stabilité au corps. En plus de la stabilité, ces muscles génèrent un transfert de force entre le haut et le bas du corps. Ainsi, durant la course la région lombaire est gainée.

Que vous marchiez ou que vous couriez sur un tapis de course, les muscles des mollets interviennent pour vous appuyer dans votre élan. Ils sont impliqués pour permettre à la cheville de s’étendre. Afin de mieux étirer vos mollets, vous pouvez travailler en inclinaison. Il en est de même pour les fessiers qui travailleront mieux pendant la marche ou la course sur les tapis intégrant une inclinaison.

Optimisez vos entraînements pour atteindre vos objectifs

Il faut savoir avant tout que le tapis de course n’est pas conçu pour favoriser le développement des muscles c’est-à-dire qu’il ne permet pas de les rendre plus gros. En effet, ce matériel, qui sollicite principalement les muscles de vos jambes, vos mollets et vos fessiers, raffermira vos muscles et les tonifiera.

Si vous avez des douleurs au niveau des articulations et/ou de muscles, utilisez le tapis de course avec prudence surtout si ce sont vos genoux, vos chevilles ou vos cuisses qui sont concernés. Dans le cas où vous souhaitez tout de même vous entraîner malgré ces douleurs, ne prenez aucun risque et préférez plutôt effectuer vos exercices physiques sur un vélo elliptique. En effet, ce dernier permet des mouvements plus fluides et produit un impact plus faibles sur les articulations des membres inférieurs.

entraînements tapis de course

Fixez la durée et la fréquence de vos entraînements en fonction de votre âge, de votre objectif, de votre état de forme ou de santé, de votre progression et de vos résultats. Il est également important d’adapter la durée de travail selon votre temps libre et votre faculté de récupération. Toutefois, si vous êtes en bonne santé et en pleine forme, vous pouvez effectuer 3 séances de 30 à 45 minutes par semaine.

Bien s’échauffer pour mieux tonifier ses muscles

L’étape de l’échauffement est très importante pour préparer les muscles et éviter tout accident. Il est recommandé de commencer chaque séance en marchant lentement pour augmenter petit à petit la vitesse. La vitesse de marche doit ainsi augmenter en intensité et en temps.

échauffement

Si vous êtes un débutant, optez pour une à deux séances de marche par semaine à raison de 10 minutes par séance. Augmentez la durée et l’intensité de la marche progressivement au fil des entraînements.

Les exercices d’étirements en fin de séance ne doivent également pas être négligés pour bien prendre soin de vos muscles. Etirez tous les groupes musculaires des membres inférieurs après chaque marche ou course à pied.

Les règles à suivre

Afin d’obtenir un meilleur résultat, n’oubliez pas de contrôler votre fréquence cardiaque et de boire beaucoup d’eau pendant chaque entraînement. Restez droit lorsque vous courez. Pour cela, regardez droit devant vous et évitez au maximum de vous retourner. Evitez également de regarder la bande de roulement. Pensez à courir en gardant un certain rythme et en maîtrisant votre vitesse.

Etant donné que les articulations des membres inférieurs et de la colonne vertébrale travaillent beaucoup durant vos séances d’entraînement, vous devez consulter un médecin. En effet, tenir compte de l’avis d’un médecin avant d’effectuer vos exercices physiques contribuera à vous mettre à l’abri d’éventuelles blessures ou contre-indications.

Préservez votre santé en vous entraînant dans un lieu bien aéré, spacieux, bien éclairé et bien ventilé. Si vous avez décidé d’avoir votre propre tapis, commandez-en un qui répond à vos attentes pour atteindre plus facilement vos objectifs.

Evitez les traumatismes des muscles en portant des chaussures techniques qui tiendra compte des zones d’appui du pied.

Les règles à suivre

Aménagez-vous du temps pour vous entraîner régulièrement. Cela contribuera à favoriser le raffermissement de vos muscles.

Prenez au moins une journée pour espacer les séances et laisser le temps de récupérer à vos muscles.

Pour vous assurer que vous ne forcez pas dans vos entraînements, équipez-vous d’une montre cardiofréquencemètre si votre tapis de course ne permet pas d’enregistrer votre fréquence cardiaque. De cette manière, vous pourrez réguler et contrôler vos entraînements. Pour améliorer sa durée de vie et optimiser ses performances, il faut bien entretenir son tapis de course.